Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Promotions

  • Modèle 46 InSinkErator
    Modèle 46

    Le broyeur InSinkErator Modèle 46 est...

    260,10 € -15% 306,00 €

Fournisseurs

Aucun fournisseur

L'INVENTEUR DU BROYEUR - JOHN W. HAMMES

Le premier broyeur de déchets alimentaires au monde a été inventé en 1927 par l'architecte américain John W. Hammes.
À l'origine, John W. Hammes a inventé le broyeur de déchets alimentaires pour éliminer les épluchures de légumes de manière hygiénique et instantanée dans sa résidence à Racine dans le Wisconsin, toujours l'actuel siège de InSinkErator.


Il dépose son brevet en 1933 et fonde la société In-Sink-Erator Manufacturing Company en 1938.
Dans l'année, plus de 15 états américains vont vendre des In-Sink-Erator.

Au fil des années, Hammes a fabriqué différents modèles et les a testés dans l'évier de sa propre cuisine.
La maison dans laquelle il vivait à cette époque disposait d'une fosse dans la cour arrière, et John enfilait ses bottes et pataugeait dans les déchets pour vérifier la taille des particules après les avoir broyés dans son broyeur artisanal.

INSINKERATOR - RACINE, WISCONSIN, USA

La croissance d'In-Sink-Erator a été progressive au cours des années 1940 du fait que l'entreprise ne pouvait pas faire de publicité parce qu'une part importante de ses ressources était consacrée aux dépenses d'investissement de la Seconde Guerre mondiale. In-Sink-Erator s'est concentrée sur la fabrication de pièces pour la défense pendant les années de guerre.

Après la guerre, In-Sink-Erator a été en mesure de reprendre les ventes de broyeurs d'aliments aux consommateurs. Le succès de l'entreprise a suivi l'essor de l'économie.
Comme l'explique un des premiers articles, "des progrès ont été réalisés presque immédiatement. De nombreuses villes ont modifié leurs codes. En outre, d'autres ont adopté des ordonnances exigeant l'utilisation de broyeurs, car, d'après leurs recherches, ces communautés ont constaté que le broyeur était très utile pour se débarrasser des ordures à moindre coût et avec une meilleure hygiène".

PUBLICITÉ IN-SINK-ERATOR 1947

House & Garden, octobre 1947

PUBLICITÉ IN-SINK-ERATOR 1949

Business Screen Magazine, mars 1949

"Robert M.Cox va faire passer les broyeurs d'ordures du statut de gadget à celui d'appareil de cuisine indispensable."

L'ÈRE ROBERT M. COX

A partir de 1948, un nouveau Vice-President des ventes arrive au sein d'In-Sink-Erator en la personne de Robert M. Cox.

Le contexte est particulier, avant son arrivée certaines municipalités aux États-Unis interdisent l'implantation sur leur territoire de ce dispositif par crainte que le rejet des déchets alimentaires dans les égouts municipaux puisse entraîner des problèmes au niveau des canalisations et des usines de traitement des eaux, l'interdiction est acté jusqu'à ce que son impact sur les réseaux d'égouts puisse être déterminé.

Robert va alors sillonner le territoire américain et entrer en communication avec les services dédiés dans de nombreuses villes, il affirme que l'utilisation généralisée du broyeur ne causerait aucun dommage aux installations et qu'une telle utilisation serait même bénéfique.
Les démonstrations de Cox lors de ses visites ne passent pas inaperçues et la plupart des administrations municipales américaines lèvent leurs interdictions.

Mieux encore, dans les années 1960, plusieurs autorités municipales américaines mettent en place des ordonnances qui obligent l'installation de broyeurs d'ordures ménagères. 

La mise en place généralisée de ces dispositifs permet de réduire la quantité de déchets dans les poubelles à un point tel qu'il devient possible de diminuer la fréquence de collecte des déchets de deux fois à une fois par semaine.

À l'approche des années 50, l'idée de Hammes a attiré l'attention d'autres fabricants. À cette époque, 18 autres entreprises produisaient des broyeurs d'aliments. Ces concurrents cherchaient à s'approprier une part du marché des appareils qui était en plein essor.

Robert M. Cox va alors marquer un facteur de différenciation important pour In-Sink-Erator avec son canal de distribution. Contrairement à ses concurrents, qui vendaient des broyeurs aux revendeurs d'appareils électroménagers, In-Sink-Erator vendait ses produits exclusivement par l'intermédiaire d'entrepreneurs en plomberie.

"Le fait de nous associer aux plombiers a été un tournant", expliquera plus tard Robert M. Cox.
"Notre relation constante avec le plombier au fil des ans a été, à mon avis, la seule clé qui nous a permis de surpasser nos concurrents".

Afin de convaincre une clientèle potentiellement féminine, les représentants de la marque vont silloner les États-Unis dans des véhicules familiales roses.

Cadillac Rose In-Sink-Erator

PUBLICITÉ IN-SINK-ERATOR 1951

PUBLICITÉ IN-SINK-ERATOR 1956

LA CROISSANCE ET L'EXPANSION DE IN-SINK-ERATOR COMPANY

Les années 1960 ont été une période de croissance remarquable pour l'industrie des broyeurs de déchets, et pour In-Sink-Erator en particulier.

En 1960, l'industrie vendait environ 750 000 unités par an. Cette année-là, quelque 75 communautés exigent l'utilisation des broyeurs, notamment Beverly Hills (Californie), Columbus (Ohio), Denver (Colorado), Detroit et St-Paul (Minnesota).

Face à ce taux d'adoption croissant, In-Sink-Erator a facilité l'installation et le remplacement de ses broyeurs. Le système de montage Quick Lock de la société a été introduit en 1960 et est rapidement devenu une caractéristique standard des futurs modèles, donnant à la société une longueur d'avance sur ses concurrents.

Au cours de la seconde moitié des années 1960, l'entreprise s'est assuré un client important en commençant à produire des unités d'élimination Kenmore pour Sears Roebuck and Company. Ce contrat fait d'In-Sink-Erator le premier fabricant mondial de broyeurs d'aliments, avec un broyeur sur trois.

En outre, au fur et à mesure de sa croissance, In-Sink-Erator a acquis un plus grand contrôle sur la qualité et la disponibilité des pièces nécessaires à la fabrication de ses broyeurs. Après avoir décidé de fabriquer ses propres moteurs dans les années 1940, In-Sink-Erator a mis en place une opération d'emboutissage en 1966 et a ajouté des capacités de moulage sous pression de l'aluminium en 1969.

PUBLICITÉ IN-SINK-ERATOR 1960

PUBLICITÉ IN-SINK-ERATOR 1968

PUBLICITÉ IN-SINK-ERATOR 1969

LE CHAPITRE EMERSON

Un moment décisif dans l'histoire d'In-Sink-Erator a eu lieu en 1968, lorsqu'Emerson Electric a acquis la société. Leader mondial dans les domaines de l'électroménager Emerson fait doubler les ventes d'InSinkErator entre 1968 et 1973.
A la même période, l'entreprise acquiert H&H Precision Products et entre sur le marché des distributeurs d'eau bouillante. En outre, elle se lance dans la fabrication de compacteurs de déchets.

Au début des années 1970, In-Sink-Erator bénéficie d'un marché solide pour les distributeurs d'aliments.
Pour la seule année 1972, 2,7 millions d'unités ont été vendues, et on estime à 30 millions le nombre d'unités en place aux États-Unis.

En 1974, InSinkErator s'est emparé d'un tiers du marché et a renforcé sa position de leader parmi les fabricants de broyeurs.

L'année suivante, les ventes de la société ont doublé par rapport aux niveaux de 1973 et, en l'espace de trois ans, les modèles In-Sink-Erator représentaient la moitié de tous les broyeurs d'aliments vendus aux États-Unis.

Dans les années 1980, le secteur des broyeurs d'aliments a considérablement évolué par rapport aux décennies précédentes. Les progrès technologiques ont permis aux fabricants de produire des appareils plus fiables et plus efficaces, plus silencieux et plus abordables.

Les broyeurs d'aliments étaient de plus en plus adoptés à l'échelle internationale.

Chez InSinkErator, l'évolution des produits s'est manifestée par l'introduction en 1980 du modèle Classic, que la société a baptisé "broyeur de déchets alimentaires haut de gamme".

En 1986, InSinkErator a atteint un taux d'échec enviable. Parmi les broyeurs de la société qui étaient sous garantie, le taux de défaillance n'était que de 0,8 pour 1 000.

Au cours des années 1990, quelque 80 collectivités des États-Unis ont rendu obligatoires les broyeurs de déchets alimentaires.

Plus de 80 pays ont adopté ces appareils, les marchés étrangers ayant découvert les avantages environnementaux de l'élimination des déchets alimentaires.

En 1984, ITD (MonBroyeur.com) devient importateur de broyeurs d'évier pour le marché français, un produit très peu connus à l'époque mais qui connait déjà une expansion énorme à l'étranger.

L'implication d'ITD dans la mise en place des broyeurs sur le marché français aura permis à la société de devenir distributeur des produits InSinkErator en France et dans les pays francophones.

InSinkErator a perpétué la tradition de qualité établie par John Hammes de nombreuses années auparavant.

En 2000, le responsable de la communication marketing d'InSinkErator, a déclaré :
"Nous soumettons nos broyeurs à des conditions qu'ils ne connaîtront jamais au cours d'une vie d'utilisation. Nous les soumettons à de l'acide dilué pendant des jours pour mesurer la corrosion, et nous les allumons et éteignons constamment pour nous assurer que les moteurs fonctionnent correctement et ne grillent pas. Nous mettons également à l'épreuve leur capacité de broyage avec de grandes quantités d'os de steak congelés et de cubes de bois. Si une unité ne passe pas le test, nous enquêtons pour déterminer le problème, puis nous procédons immédiatement aux ajustements de conception ou de production nécessaires".

En 2001, InSinkErator produisait environ 75 % de tous les broyeurs d'aliments dans le monde. L'entreprise est aujourd'hui bien placée pour croître, avec une présence sur le marché dans 80 pays et des filiales en Australie, au Canada et au Royaume-Uni.

LE NOUVEAU CHAPITRE WHIRLPOOL

En 2023, la division Insinkerator d’Emerson Electric est le plus grand fabricant de broyeurs d'évier sur la planète.

La même année elle devient la propriété de la multinationale américaine fabricante et distributrice d’appareils électroménagers Whirlpool Corporation.